“The space odyssey of the monkey Anfisa or mission accomplished” and the story of Snegurochka

11220792_1015451231809454_3546857836623820840_nLast December, the organization KROOP[1] presented its new Christmas show: “космическая одиссея обезьянки анфисы или миссия выполнима” (The space odyssey of the monkey Anfisa or mission accomplished!). More than 800 spectators came to watch the performance, during which one the children, their parents and volunteers performed dances, songs, poetry, theater, percussions… The audience was astonished by such professionalism coming from the performers, and also by the sceneries, special effects, costumes, and the talented direction of the play done by Elena Niga (the head of the association). The scenario was inspired by the movie the 5th Element of Luc Besson and by the carton Громозека (Gromozeka).

During this performance I was interpreting the role of Snegurochka also known as the Snow Maiden. She is a Russian folkloric character, and with her kokoshnik (headdress), she helps Ded Moroz (the Russian version of Santa Claus) to distribute the presents to the kids and plays with them.

There are different versions of Snegurochka’s story. One of them tells that one day, an old lady who was looking at the kids playing outside with the snow decided to build a snowgirl. This girl was so lovely that the old lady and her husband – who never had children – were dreaming that this snow sculpture could become a real girl, which finally happened as if by magic! During the winter she played a lot outside with the other kids, but as spring was coming, she changed her behavior and took some distance. She stayed more and more alone, in the shadow, stopped playing with the other kids. On the 24th of June, a big woodshed was constructed for the traditional fire that celebrates the coming of summer. It is said that the person who will be able to jump the highest over it will get married before the end of the year. Snegurochka didn’t want to go to the party, neither to jump over the fire, but she got forced to. She finally decided to jump, but as soon as she got above it, she vanished in a cloud of steam.

The opera of Rimsky-Korsakof tells how Snegurochka was seduced by the shepherd Lei, who then refused her attention because of her frozen heart. Mizgir who was engaged to Koupava, falls in love with Snegurochka when he sees her for the first time and breaks his engagement. The tsar Berendiey who wants to regain the protection of Yarilo (the sun) decides to marry all the engaged couples of the kingdom during the next summer celebration and tries to force Mizgir to marry Koupava. Mizgir refuses and the tsar banishes him. The night before the summer celebration, Lei sings so well that the tsar tells him to choose a girl to marry. He chooses Koupava. Desperate, Snegurochka goes to her mom and begs her to give her a human heart that she could also know what love his. The Spring accepts and warns her to hide her love from the burning look of the Sun. Snegurochka meets Mizguir and the couple decides to join the procession of the couples led by the tsar. Suddenly the Sun rises again and Snegurochka melts. Heartbroken Mizguir throw himself into a lake. The Sun, Yarilo, is happy because the union of the Winter and the Spring is finally over.

 

En décembre dernier l’organisation KROOP[1], a présenté son nouveau spectacle de Noël : « космическая одиссея обезьянки анфисы или миссия выполнима » (l’Odyssée spatiale du singe Anfisa ou mission accomplie). Plus de 800 spectateurs sont venus assister à la représentation qui associait des numéros de danse, chant, percussions, poésie et théâtre. L’audience fut conquise par le travail accompli par les enfants, leurs parents et les volontaires venus soutenir cette belle initiative. Les décors, les effets spéciaux et costumes étaient grandioses (comme vous pouvez le juger par les photos) et le travail de mise en scène réalisé par Elena Niga (la présidente de KROOP) fut impressionnant. Le scénario était inspiré du film de Luc Besson, le 5e élément, et du dessin animé Громозека (Gromozeka).

Lors de ce show j’eu la chance d’interpréter le rôle de Sniégourotchka, la petite fille de neige. Celle-ci est un personnage issu des contes folkloriques russes. Coiffée de son kokoshnik, elle accompagne au moment des fêtes de fin d’annéel Дед Мороз (Ded Moroz, une version russe du père noël aussi symbole de l’hiver et qui est supposé être son grand-père (et dans certaines versions son père)). Elle fait office d’assistante, l’aide à distribuer les cadeaux et joue avec les enfants qu’ils rencontrent.

Il existe différentes versions de son histoire. Ainsi l’une d’elle raconte qu’un jour, une vieille dame qui regardait les enfants jouer dehors, sorti et créa à côté de leurs bonhommes de neige, une petite fille de neige. Cette fille était si belle qu’elle et son époux ne souhaitaient qu’une chose : qu’elle devienne réalité, ce qui se produit comme par enchantement. Durant l’hiver elle joua beaucoup dehors, puis au fur et à mesure que le printemps vint, elle sorti de moins en moins. Elle devint de plus en plus solitaire à l’approche de l’été et cessa de jouer avec les autres enfants… Le 24 juin (fête de l’été) un grand bûcher fut dressé pour la fête qui se tenait le soir même. Durant celle-ci les enfants dansaient, chantaient et tentaient de sauter le plus haut possible au-dessus du feu pour être marié avant la fin de l’année. Bien que Sniégourotchka ne veuille pas sortir et aller à la fête avec les autres enfants, la vieille dame la força. Sous la pression des habitants du village elle se décida à sauter au-dessus du feu comme l’avaient fait les autres et disparu, devenant alors un nuage de vapeur.

D’autres versions comme l’opéra de Rimsky-Korsakof relatent une histoire quelque peu différente sur cette héroïne. Elle est le fruit de l’union entre le Printemps et l’Hiver. Elle se fait séduire par Lei, un berger, qui refuse ensuite ses avances car il lui reproche d’avoir un cœur de glace. Mizgir, alors fiancé à Koupava, tombe sous le charme de Snégourotchka lorsqu’il la voit pour la première fois et rompt alors ses fiançailles. Le tsar Bérendiéy qui veut reconquérir la protection de Yarilo (le soleil) décide de marier tous les financés de son royaume lors de la fête consacrée au dieu et convoque alors Mizgir pour l’obliger à épouser Koupava, ce que celui-ci refuse et est chassé du royaume.

Lors des célébrations données la veille du jour consacré à Yarilo, Lél chante si bien que le tsar pour le remercier, lui demande de choisir une jeune fille à épouser. Il choisit alors Koupava. Sniégourotchka est désespérée. Alors que la nuit tombe, survient Mizguir qui tente de la séduire de nouveau mais celle-ci s’enfuit. Elle supplie le printemps de lui donner un coeur d’humain pour qu’elle puisse connaitre l’amour. Sa mère accepte mais lui conseille de protéger son amour du regard ardent de Yarilo (le soleil). Elle retrouve ensuite Mizguir et ces derniers se joignent au cortège des fiancés conduit par le tsar. Alors que le soleil se lève, Snégourotchka fond sous l’action de ses rayons. Désespéré, Mizguir se jette dans un lac proche. Yarilo est satisfait, car le lien unissant l’Hiver au Printemps est ainsi brisé.

 

 

[1] déjà évoquée dans un autre article : https://mysiberianstory.wordpress.com/2015/12/01/a-very-nice-performance/

[1] I already wrote a post about one of the performance they did in a health care center: https://mysiberianstory.wordpress.com/2015/12/01/a-very-nice-performance/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s